Figaro 3 : Incidence dévoile son jeu 2020

30 janv. 2020

C’est reparti pour les Figaristes ! Ils sont traditionnellement parmi les premiers coureurs au large à reprendre leurs entrainements en mer, après la pause hivernale et ses chantiers techniques. C’est chose faite ces jours-ci pour une majorité d’entre eux. En haut de leur job-list : les essais de leurs nouvelles voiles, notamment avec les dessinateurs du BE d’Incidence Sail et Julien Gresset responsable commercial de la série…

Mer plate et petite brise, les conditions météo des premiers entrainements des Figaristes étaient idéales la semaine dernière pour tester le jeu de voiles 2020 de la voilerie Incidence.

Bonnets rivés sur la tête, Maxime Paul et Ronan Floch, dessinateurs du bureau d’études d’Incidence Sails, étaient à bord du Figaro de Fabien Delahaye (Loubsol) : « Nous allons nous relayer toutes les semaines, en février, avec Maxime et Julien, pour prendre le temps de bien tester les voiles et les nouvelles configurations travaillées en vue de la saison qui se profile », explique Ronan.

 

Voiles de portant plus typées

La voilerie propose en effet chaque année un jeu de voile type que les coureurs font en général ajuster sur-mesure en fonction de leurs objectifs et de leur façon de naviguer.

Un gros travail avait été réalisé par toute l’équipe d’Incidence l’an dernier avec l’arrivée du Figaro 3 : une base solide sur laquelle le BE va s’appuyer, pour aller plus loin : « La base mise en place l’an dernier a vraiment bien fonctionné, notamment pour les voiles plates. Il n’y a pas de trou de performance, les profils sont polyvalents. Les retours sont positifs, les coureurs étaient toujours à l’aise en vitesse.

Donc, pour les voiles plates, nous avons apporté quelques petites évolutions de détail. En revanche, pour les voiles de portant, nous avons cherché à construire des profils plus spécifiques. Les prototypes sont en production, nous allons les tester dans les jours à venir », précise le dessinateur Brestois.

 

Strong Luff spécial Figaro 3

Parmi ces évolutions, le Strong Luff : la solution de gennaker sans câble d’Incidence Sails, testée en fin de saison dernière et cet hiver par quelques figaristes. « Les premiers tests ont été très positifs, le guindant est très tendu, les entrées d’air sont bien contrôlées, cela permet d'avoir des attaques plus rondes. Il ne reste que quelques optimisations à apporter pour que cela soi bien adapté au cahier des charges du Figaro 3 », commente Ronan.

 

Sacs innovants

Et, en collaboration étroite avec les coureurs, le bureau d’études d’Incidence est aussi en train de mettre au point des systèmes d’accroches, de fermetures et des formats de sacs à voile plus ergonomiques, afin de faciliter les manœuvres en solitaire : « Nous cherchons de nouvelles solutions, il y a des choses très intéressantes à mettre en place. Beaucoup d’idées avait mise en place l’an dernier, l’objectif cette année est d’en faire une synthèse et d’optimiser l’ensemble de façon à simplifier la vie des coureurs et leur faire gagner de très précieuses secondes dans le matossage et le rangement. »

 

Les premiers jeux de voile seront finalisés fin février. Au printemps, à l’issue de la Transat, le BE remettra l’ouvrage sur le métier en vue de la Solitaire du Figaro.

 

Programme des courses 2020 Figaro 3

13 – 22 mars Solo Maître CoQ

19 avril – 10 mai Transat Ag2r La Mondiale

5 – 14 juin Le Havre All Mer Cup

30 août – 20 sept. La Solitaire du Figaro