Le DFi embarque à bord du Figaro 3

3 oct. 2018

Grâce à la belle prestation de Charlie Dalin (Skipper Macif) lors de la dernière Solitaire du Figaro en septembre dernier, Incidence a décroché un nouveau podium. Mais, dés l’issue de cette ultime édition de « La Solitaire » en Figaro Bénéteau 2, tous les regards se sont tournés vers le nouveau monotype du circuit, doté de foils, pour lequel la jauge autorise des voiles en membrane filamentaire.

 

La voilerie Incidence proposera aux figaristes des voiles plates (GV, J2, J3) en DFi*. Elles seront montées sur le plancher de Brest. Le gennaker sera lui conçu en DF radial**, à La Rochelle.

« Le Figaro Bénéteau 3 est un bateau assez complexe : il faut miser sur des profils polyvalents. Le travail le plus spécifique se joue sur le gennaker. La jauge étant assez libre pour cette voile, il y aura sans doute deux grandes écoles avec, soit un profil assez creux pour favoriser la vitesse au reaching, soit un gennaker plat qui pourra être porté plus près du vent », souligne Ronan Floch du bureau d’études de Brest.

Le tout premier jeu de voiles Incidence sera testé dès la fin octobre. Kevin Peponnet, champion du monde en titre de 470 qui a rejoint, en septembre dernier, le bureau d’études de la voilerie, « va apporter un regard complémentaire du nôtre, c’est un renforcement de l’équipe intéressant », précise Ronan Floch.

 

* la membrane filamentaire sur mesure d’Incidence

** membrane filamentaire réalisée en panneaux standards, permettant une coupe radiale.

 

 

Illustration : vue aérodynamique du jeu de voiles Incidence du Figaro Bénéteau 3 - Incidence Sails